Tout propriétaire de bien immobilier souhaite être à l’abri des défauts de paiement. C’est d’ailleurs pour cette raison que des garanties existent pour les aider à sécuriser leurs biens tout en évitant les détériorations de l’espace loué. Vous vous posez encore des questions sur la procédure à suivre pour souscrire à ces offres et sur leurs avantages ? Découvrez ci-dessous comment fonctionne l’assurance loyers impayés.

Mode de fonctionnement de l’assurance loyers impayé

Encore appelé « garantie loyers impayés », l’assurance loyers impayés est un moyen de protéger les propriétaires de logement contre certains risques. Il s’agit notamment :

  • Des retards ou défauts de paiement ;
  • De la détérioration des équipements ;
  • Des procédures judiciaires en cas d’expulsion, etc.

Pour souscrire à une assurance loyers impayés, le propriétaire choisit un organisme d’assurance habitation. Puis, il s’engage à lui payer, de façon mensuelle, un pourcentage de son loyer. En échange, l’organisme continue de lui verser le loyer au cas où le locataire cesserait de payer. Généralement, l’assurance loyers impayés inclut quatre 4 types de services.

D’abord, vous bénéficiez des indemnités sur les loyers impayés. Avec cette option, vous êtes à l’abri des factures impayées en cas de défaillance des locataires. Ensuite, vous avez droit à des remboursements et à des travaux de remise à neuf en cas de dommage d’un matériel ou d’un équipement. Aussi, s’il faut mener des démarches judiciaires en cas de contentieux, vous ne vous en occuperez pas.

L’organisme s’occupe aussi des mauvais payeurs en soldant les frais d’intervention de la police, des huissiers ou de l’avocat. Enfin, il vous épargne des inconvénients liés aux départs prématurés et aux décès de vos locataires avant l’expiration de leur bail. Par ailleurs, l’assurance loyers impayés est un service facultatif. Mais, il devient incontournable pour mieux gérer les contrats de location.

loyers impayésCombien coûte l’assurance et comment y souscrire ?

Souscrire à une assurance loyers impayés nécessite des moyens. Il se peut que vous dépensiez entre 2 et 5 % de votre loyer annuel. Pour déterminer la prime d’assurance loyers impayés, il faut se baser sur deux critères. Premièrement, vous devez prendre en compte le montant du loyer inscrit sur le bail. Deuxièmement, il faut tenir compte des options que vous choisissez dans le contrat d’assurance. La meilleure prime d’assurance est celle qui ne vous coûte pas assez d’argent.

Pour souscrire à cette assurance, il faut remplir quelques conditions. Pour le logement, il faut qu’il soit l’habitation principale du locataire. C’est le cas des maisons, des appartements, des studios, etc. Les résidences secondaires, les boutiques et autres lieux de commerce n’y sont pas inclus. Aussi, il faut que le montant du loyer soit compris entre 2000 et 3000 euros.

En ce qui concerne le locataire, il faut qu’il soit solvable. Il faut donc prévoir les justificatifs qui le prouvent avant de valider votre souscription. Il peut s’agir des bulletins de salaire, d’un contrat de travail, d’un RIB, des avis d’imposition, d’une pièce d’identité, etc. Ces différentes pièces doivent être demandées lorsque le locataire souhaite constituer son dossier de bail.