Etrarie.net » Conseils immo » Comment obtenir un prêt immobilier en invalidité ?

Comment obtenir un prêt immobilier en invalidité ?

Souscrire une demande de prêt immobilier quand on est en situation d’invalidité est souvent difficile compte tenu des exigences de la structure prêteuse. Toutefois, des lois et dérogations aident parfois ces personnes en situation de handicap à bénéficier d’un crédit immobilier pour mener à bout leurs divers projets. Retrouvez dans cet article comment obtenir un prêt immobilier en étant invalide.

Le fonctionnement d’un prêt immobilier

Le prêt immobilier s’apparente à un crédit qui vous permet de réaliser un projet dans le domaine de l’immobilier. En effet, avant de soumettre la demande, les banques ou partenaires financiers définissent généralement pour l’emprunteur, un devis en y mentionnant toutes les exigences de solvabilités requises. Ce travail est fait en tenant compte des sources de revenus de l’emprunteur, de son profil et de son état de santé en passant par la situation actuelle du marché financier. Sur la base d’un taux d’intérêt et d’une échéance de remboursement bien définis, le prêt immobilier sera accordé.

Personne en situation d’invalidité : comment obtenir un prêt immobilier

Normalement une personne en situation d’invalidité a les mêmes droits qu’une personne normale quand il s’agit de souscrire à un prêt immobilier. Mais face à certains critères et exigences de solvabilité de la dette, ces invalides se voient freiner dans leur démarche de prêt. Cependant il existe des issues qui leur permettent de jouir pleinement d’un emprunt immobilier. En effet, vous devez disposer d’une reconnaissance de handicap. Ce document est délivré par 3 organes que sont :

  • la Sécurité sociale
  • la CDAPH (Commission des droits aux personnes handicapées)
  • et l’État.

Par ailleurs, il est recommandé le plus souvent de souscrire à une assurance emprunteur afin de bénéficier du crédit immobilier. Même si les tarifs de prêts paraissent un peu élevés dans ces cas, l’assurance permet de protéger et la banque et l’invalide en cas d’aléas de la vie. De ce fait, en fonction de votre situation de santé, vous trouverez différentes catégories d’assurance emprunteur. Il peut arriver que votre dossier soit refusé par la structure d’assurance. Dans ce cas, vous devez envisager la procédure relative à la convention AERAS.

La convention AERAS

Techniquement, cette convention signifie « s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé ». Mise en place depuis 2007, son objectif vise à faciliter l’accès au prêt immobilier aux personnes présentant une situation d’invalidité. Il s’agit d’une convention utilisée majoritairement par les personnes invalides et qui offre des prêts allant jusqu’à 320 000 euros. En effet, pour bénéficier de cette convention, il faut entre autres :

  • disposer d’un handicap qui vous prive de la couverture d’assurance aux conditions standards du contrat
  • et être âgé de moins de 70 ans puisque le crédit doit être soldé avant vos 70 ans.

En outre, la convention exige que vous fournissiez des informations relatives à votre état de santé via un formulaire médical. Même si les réponses issues de ce formulaire sont moins convaincantes, il peut arriver que vous bénéficiiez du prêt sous des dispositions particulières. La vocation de l’AERAS est donc de réduire le nombre de demandes de prêt immobilier refusées.

À titre d’information, il est conseillé de bien choisir la structure financière à laquelle sera adressée votre demande. Cela vous permet de booster vos chances et de bénéficier d’un accompagnement pendant toute la durée du prêt. Vous pouvez même solliciter l’aide d’un courtier spécialisé dans le domaine.

Voilà donc l’essentiel à savoir sur la procédure d’obtention d’un prêt immobilier lorsque vous êtes en situation d’invalidité. Vous pouvez également vous faire aider par un homme de droit pour avoir gain de cause.